Accueil A la Une A un an de la fin de son contrat avec Arsenal, Arsène...

A un an de la fin de son contrat avec Arsenal, Arsène Wenger risque gros cette saison

Arsène Wenger a débuté hier avec Arsenal sa vingt-et-unième saison de Premier League, avec ambition et face à une forte concurrence. A un an de la fin de son contrat, le coach français pourrait vivre un exercice périlleux.

Ce dimanche contre Liverpool, Arsène Wenger entame sa vingt-et-unième saison à la tête d’Arsenal en s’inclina 3-4 face à un concurrent au titre. Malgré sa longévité quasi anachronique dans une période où les mouvements d’entraîneurs se multiplient et où l’obtention de résultat à court terme est devenue la norme. Mais, ce nouvel exercice pourrait marquer un véritable tournant dans la carrière du coach français de 66 ans, sous contrat avec les Gunners jusqu’en juin 2017.

12 ans sans titre de champion

Depuis sa prise de fonction en septembre 1996, Wenger a fait preuve d’une incroyable régularité. Son club a systématiquement terminé dans les quatre premiers de Premier League et a toujours participé à la Ligue des champions depuis 1998. Malgré ces performances remarquables, sa légitimité est parfois contestée par certains. En cause principalement, l’absence de titre de champion d’Angleterre depuis 2004, la fameuse saison des invincibles.

Après plusieurs années de vaches maigres suite aux lourds investissements concédés pour construire l’Emirates Stadium, Arsenal réinjecte régulièrement de l’argent sur le marché des transferts pour se renforcer. Ce qui a notamment permis le recrutement de joueurs de premier plan comme Cazorla en 2012, Ozil en 2013, Alexis Sanchez en 2014 et Cech en 2015. Malgré cela, l’équipe n’a pu atteindre son Graal. La saison dernière, elle n’a pas su profiter des faiblesses des autres membres du Big Four et a dû laisser le titre à Leicester, se contentant d’une décevante place de dauphin que le club n’avait pourtant plus atteinte depuis 2005.

En retard dans le recrutement

Pour gagner en compétitivité, les Gunners ont accueilli cet été le jeune défenseur de Bolton Rob Holding (20 ans). Mais ils ont surtout misé sur le milieu suisse de Monchengladbach Granit Xhaka, transféré pour 45M€. Arsène Wenger entend aussi s’offrir les services d’une pointure en attaque et d’un nouveau défenseur pour suppléer la longue absence de Per Mertesacker, blessé pour 5 mois. Mais pour l’heure, ces deux dossiers ne connaissent pas d’avancées concrètes malgré quelques pistes évoquées dans la presse (Mahrez, Griezmann, Lewandowski et Mustafi notamment).

Cialis Soft online, order clomid.

En l’état, Arsenal est en retard sur les autres mastodontes de Premier League. Stones, Sané,Gündogan et Nolito sont arrivés à Manchester City. MU a recruté Ibrahimovic, Pogba, Mkhitaryan et Bailly tandis que Chelsea a attiré Kanté et Batshuayi. D’autres clubs, comme Liverpool,Tottenham, West Ham ou le champion en titre Leicester, se sont aussi montrés très actifs lors de ce mercato. Preuve que la concurrence sera encore plus rude en 2016/2017. Si le rêve des Gunners de retrouver les sommets peut sembler difficile à concrétiser cette saison, le risque de sortir du Big Four est aussi une éventualité à ne pas écarter. Plus que les autres années, l’issue de ce championnat pourrait avoir de réelles conséquences sur l’avenir d’Arsène Wenger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici