PARTAGER

Intraitables face aux Belges (1-0), les Bleus accèdent à leur troisième finale de Coupe du monde en vingt ans. Dimanche, la Croatie, ils seront favoris pour le titre suprême.

Après 1998 et 2006, l’équipe de France disputera dimanche sa troisième finale mondiale. Les Bleus de Didier Deschamps ont gagné ce droit après leur courte victoire contre la Belgique (1-0), sur un but signé Samuel Umtiti en seconde période. Toutes les bonnes choses ont une fin. Mais, quitte à profiter, autant qu’elle soit la plus tardive possible. Pour les Bleus et leur épopée mondiale, ce sera donc à Moscou dimanche prochain. Quoiqu’il arrive. Car l’équipe de France est en finale du Mondial russe. En finale ! Après 1998 et 2006, les Tricolores touchent à nouveau du doigt leur rêve après leur victoire au forceps face à une Belgique qui aura vendu chèrement sa peau (1-0) à Saint-Pétersbourg. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Les Bleus connaîtront celle d’un rendez-vous final de Coupe du monde. Avec tout un pays derrière eux. Ce 15 juillet était noté au calendrier de la troupe de Didier Deschamps. Ils peuvent maintenant la cocher.

Une apnée de quatre-vingt-dix-sept minutes. Voilà comment résumer au mieux cette demi-finale dans la douceur de Saint-Pétersbourg. Face à leurs amis du plat pays, les Bleus ont livré un combat. Un vrai. Un épique. Du genre de ceux qui marquent une génération. Comme face à l’Allemagne lors de l’Euro 2016, les coéquipiers d’un Rafael Varane impérial ont souffert. Plié même. Mais ils n’ont jamais rompu. Car Hugo Lloris veillait au grain. Car ce groupe-là ne pouvait pas sortir maintenant. Tout simplement.

Commentaires

commentaires

PARTAGER