Ligue des Champions Afrique – Finale (aller) : Le VAR tourne au...

Ligue des Champions Afrique – Finale (aller) : Le VAR tourne au scandale

PARTAGER

L’arbitrage-vidéo de la finale aller de Ligue des Champions africaine entre Al-Ahly et l’Espérance de Tunis donne lieu à une polémique nourrie. La Fédération tunisienne de football se réunit en urgence dans la soirée.

« A fucking disgrace » : les mots ne sont pas les mêmes, mais l’idée est là. L’Espérance sportive de Tunis s’estime lésée par l’arbitrage de M. Abid Charef. Et pour cause : vendredi soir, lors de la finale aller à Borg El Arab, l’arbitre algérien a accordé deux penaltys non justifiés à Al-Ahly, jouant un rôle majeur dans la nette victoire des Egyptiens (3-1). Sur les deux actions en question, le sifflet a pourtant pris le temps de faire appel au VAR (ou de répondre à l’appel de celui-ci) et de consulter les ralentis, rien n’y a fait : en dépit des divers angles, M. Charef n’est pas revenu sur sa décision. Pression du contexte avec 60.000 spectateurs prêts à exploser, crainte de se déjuger, subsistance d’un doute ? Toujours est-il que malgré le recours aux images vidéo, l’arbitre a persisté dans l’erreur.

« Il n’y avait pas de faute sur l’action qui a ramené le premier penalty d’Al-Ahly. Lors du second qu’il a accordé aux Ahlawy, Dhaouadi a commis une faute en dehors de la surface de réparation et Azaro a frappé l’axial espérantiste. Il fallait siffler un coup franc et expulser l’attaquant marocain pour agression », a estimé l’ancien arbitre syrien, Jamal Al Sharif, sur BeIN Sports. Sur les réseaux sociaux, la grogne des supporters espérantistes ne désenfle pas. La vidéo montrant l’attaquant marocain d’Al-Ahly, Walid Azaro, se déchirer lui-même le maillot pour contribuer à induire l’arbitre en erreur est depuis devenue virale. Fait significatif, de nombreux supporters de l’Etoile du Sahel ou du Club Africain, rivaux honnis de l’Espérance, ont fait part de leur solidarité avec le club sang et or.

« L’arbitre de la rencontre a tué l’EST ! Il était plus fort que la VAR ! Qu’est-ce qu’il a fait avec le visionnage vidéo ? Il a tout simplement faussé le match en accordant deux penaltys imaginaires », a de son côté lâché Tarek Dhiab, joueur légendaire de l’Espérance et ancien ministre des Sports. Des propos cinglants en droite ligne de ceux tenu par l’entraîneur espérantiste, Mouine Chaabani, après la rencontre. A six jours de la finale retour, les autorités sportives tunisiennes se sont emparées de ce bouillant dossier. Une réunion extraordinaire aura lieu ce samedi soir à la Fédération tunisienne de football (FTF), a annoncé l’instance. Affaire à suivre.

PARTAGER