Accueil A la Une Cristiano Ronaldo explique pourquoi il est plus fort que Messi

Cristiano Ronaldo explique pourquoi il est plus fort que Messi

Interrogé par DAZN, Cristiano Ronaldo a de nouveau évoqué sa rivalité historique avec Lionel Messi. Le Portugais rend hommage à l’Argentin mais explique, entre les lignes, qu’il a davantage de mérite que le meilleur joueur de l’histoire du Barça.

C’est sa légende. Cristiano Ronaldo surgit toujours au moment opportun pour faire basculer un match. Mais le Portugais sait aussi surprendre son monde. Et pas uniquement sur le pré comme en atteste sa sortie médiatique ce 13 août. Car le quintuple Ballon d’Or a remis une pièce dans la machine quant à sa rivalité historique avec Lionel Messi.

Interrogé par DAZN, le buteur de la Juventus Turin a répondu sans détour quant à sa rivalité avec l’Argentin. Quelle est la différence entre les deux ? “La différence avec moi c’est que j’ai joué dans des clubs différents et j’ai aussi gagné la Ligue des Champions avec des clubs différents“, a notamment lâché CR7.

Difficile de lui donner tort puisque le meilleur buteur de l’histoire du Portugal a soulevé le trophée à 5 reprises, une fois avec Manchester United et quatre fois avec le Real Madrid. Une de plus que Messi qui l’a gagné à quatre reprises, uniquement sous la liquette barcelonaise. Mais ce n’est pas tout. Car CR7 se targue aussi, au passage, d’avoir été meilleur buteur de la C1 “six fois d’affilée“. Dont une à égalité avec Messi et Neymar (2014-2015).

” Dix ans, c’est du jamais vu”

Une fois le parallèle effectué, Cristiano Ronaldo ne manque pas de rendre hommage à son fidèle rival, celui à qui il a toujours et systématiquement été ramené. “Messi est un excellent joueur dont on se souviendra non seulement pour ses victoires au Ballon d’or, mais aussi pour s’être amélioré – comme moi – année après année“, avance-t-il. Avant d’aller plus loin.

Franchement, je n’ai jamais vu autant de rivalité entre deux meilleurs joueurs depuis tant d’années, avoue-t-il. Il y a tellement de joueurs que je respecte qui reste au top trois, quatre voire cinq ans. Mais dix ans, c’est du jamais vu“.