CAN 2019 – Aliou Cissé ne refuse pas d’endosser le costume de...

CAN 2019 – Aliou Cissé ne refuse pas d’endosser le costume de favori

PARTAGER

À quelques jours de la publication de la liste des lions de la Téranga pour la coupe d’afrique des nations de 2019, Aliou Cissé est revenu, dans cet entretien avec cafonline, sur les objectifs du Sénégal pour cette can 2019 mais aussi sur l’Algérie.

Pour la CAN 2019 en Egypte, Le Sénégal partage le groupe C avec la Tanzanie, le Kenya et l’Algérie. Un groupe équilibré selon Aliou Cissé « je pense que le tirage a été équilibré pour toutes les formations surtout pour nous. En Afrique, il n’y a plus de petites ou de grandes équipes, et toutes seront en Egypte pour se battre et essayer de réaliser le meilleur résultat possible. Nous aurons dans notre groupe l’Algérie, un habitué des grands rendez-vous mais également le Kenya et la Tanzanie que nous ne devons pas sous-estimer. Nous devons bien préparer les matchs et surtout de bien aborder la compétition. »

Sur l’un des favoris de la compétition et du groupe C, l’Algérie, le sélectionneur des lions rappelle que les deux équipes se connaissent très bien « comme par hasard, c’est la troisième fois consécutive que nous allons jouer l’Algérie dès les matchs de groupe et en Egypte, nos chemins vont encore se croiser. C’est une longue histoire entre les deux formations qui sont des institutions du football africain. L’Algérie n’est plus à présenter. Aujourd’hui, ils sont en train de se bonifier avec l’arrivée de Djamel Belmadi que je connais. C’est un ami, on a grandi dans le même quartier à Paris. Donc, ce sera une belle bataille. Le Sénégal et l’Algérie seront les favoris de cette poule, mais il ne faudra pas sous-estimer le Kenya et la Tanzanie. Mais je vous le dis, nous n’avons peur d’aucune équipe aujourd’hui. »

Sur les objectifs du Sénégal pour cette can après avoir été quart de finaliste lors de la précédente, Aliou Cissé ne veut trop se mouiller « nous allons jouer match par match car nous savons que tout peut se passer. C’est vrai que nous faisons partie des favoris de la compétition mais pour arriver à cela il nous faudra battre tout le monde, et cela commencera par la Tanzanie le 23 juin prochain. Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et ne pas penser à nos adversaires. »